Système de simulation HIL de batteries et de moteurs électriques de dSpace.

dSpace propose un système d’émulation de batterie et de moteur électrique haute-tension

  • dSpace complète sa gamme de solutions de simulation de moteurs électriques par des systèmes Hardware-In-the-Loop (HIL) permettant l’émulation dynamique des composants de la batterie et du moteur électrique sur une gamme de tensions allant jusqu’à 800 V.
  • Avec cette solution, les composants des moteurs hybrides et électriques peuvent être représentés avec un flux d’énergie réel.
  • Ce sytème de simulation de charge haute tension se distingue par sa modularité et sa flexibilité en terme de tensions, de nombre de phases ainsi du type de source de tension à émuler.

 
La maintenance du système est facilité par l’emploi d’un même système de simulation de charges telles que les moteurs électriques et pour la simulation de sources telles que les batteries et la grille AC. Selon dSpace, le flux d’énergie dans le système circule sans retour de grille complexe ce qui mène à davantage d’efficacité et à une charge minimum sur l’alimentation principale.

Une librairie ouverte (Simulink/Xilinx) de dSpace fournit les modèles de simulation appropriés, des modèles FPGA pour les moteurs et les encodeurs incrémentaux aux modèles ASM (Automotive Simulation Models) dSpace pour les batteries et les groupes motopropulseurs complets.

Les charges haute tension peuvent émuler des inductances de moteur variables. De plus, il est possible d’émuler les champs de rotation à haute fréquence et tous les points de fonctionnement d’un moteur électrique à la fois dans le fonctionnement du moteur et du générateur. En téléchargeant au préalable les tests de dynamomètre conventionnels vers les émulateurs, les charges électroniques haute-tension s’intègrent directement dans la validation Hardware-In-the-Loop (HIL).

Il est possible d’afficher les courants d’ondulation ainsi que les fréquences d’harmoniques qui permettent de tester les derniers concepts de commande. De plus, il est possible d’émuler plusieurs phénomènes importants pour la simulation d’erreurs telles que les courants de fuite, les absences de courant ou les courts-circuits à courant limité. La surveillance et la limitation intégrées de tensions, de courants et de températures protègent les calculateurs (ECUs) connectés.

Les nouvelles charges haute tension sont adaptées à d’autres applications telles que les tests de convertisseurs industriels, les convertisseurs DC/DC, les convertisseurs d’énergie solaire et éolienne ou l’émulation de grilles de courant alternatif.
 

Ban_AR