Testeur LAN Lanxplorer d'Ideal Networks

Comment choisir un testeur de réseau et de câblage ?





  • Certains informaticiens ne savent pas forcément quel instrument de test d’infrastructure réseau est approprié pour la tâche qu’ils ont à accomplir.
  • Dans cet article, Ideal Networks délivre quelques conseils qui permettront de mieux comprendre les différences entre les couches réseau et de choisir le testeur le plus adéquat.
  • Ideal Networks propose une gamme d’équipement de test de câble de données et de réseau comprenant des certificateurs, des testeurs de transmission, des vérificateurs et des testeurs de dépannage.
  • En connaissant mieux les fonctionnalités proposées par les différents types de testeurs les plus courrants ainsi que leurs principales applications, les techniciens peuvent faire le choix de l’appareil approprié à leur application.

 
Quand choisir un vérificateur de câble
Les vérificateurs sont utilisés pour la couche physique ou « couche 1 ». La couche d’un système Ethernet/IP comprend la signalétique électrique et les composants physiques du câblage qui connectent les appareils au réseau.
Il faut choisir un vérificateur lorsque l’on souhaite tester la continuité électrique du câblage entre deux points, vérifier les court-circuits, les circuits ouverts, les paires croisées et séparées. Un vérificateur peut également disposer de fonctionnalités de dépannage comme la mesure de la longueur du câble et la distance jusqu’au défaut, le repérage du câblage via un générateur de tonalité ou un port clignotant, la détection du service Ethernet et le test du PoE.

Chaque technicien devrait être équipé d’un testeur qui fonctionne comme un vérificateur pour tester chaque lien une fois la tâche achevée. En effet, plus de 80 % des problèmes réseau peuvent être retracés jusqu’au défaut physique sur le câblage, et un vérificateur peut rapidement et simplement les repérer.
 
Quand choisir un certificateur de câble
Les techniciens et installateurs, qui réalisent des prestatations pour lesquelles une garantie du constructeur sur le câble est requise, doivent choisir un certificateur de câblage. Également utilisé sur une couche 1, un certificateur de câble utilise des fréquences radio sur le câblage pour mesurer la performance conformément aux normes ISO et TIA, en fournissant un résultat Bon/Mauvais et en assurant que le câblage peut supporter une large gamme d’applications.
Les certificateurs entraînent généralement de grosses dépenses, mais de nombreux modèles haut de gamme disposent de fonctionnalités supplémentaires utiles, comme la possibilité de fonctionner sur les câblages cuivre et fibre, le dépannage, et des options pour exporter une plus grande variété de données et rapports.
 
Quand choisir un testeur de transmission réseau
Pour faire le bon choix de testeur, il est essentiel de comprendre les fonctionnalités proposées par les testeurs de transmission, notamment le test des couches 2 et 3 d’un réseau actif. Ainsi, pour sélectionner le bon testeur de transmission de données ou réseau, il faut bien connaitre les couches du réseau actif et les différents fonctionnements de ces testeurs.

Les techniciens qui ont besoin de mesurer si les données sont correctement transmises au sein du câble ou à travers le réseau, doivent choisir un testeur de transmission de données Couche 2. La couche 2 correspond à la couche de lien de données qui fournit un transfert de données entre deux nodules directement branchés ou deux nodules sur un même réseau. Il détecte et corrige les problèmes physiques de la couche, fournit également un contrôle d’accès au support (MAC – Media Access Control), encode et décode les trames de données, vérifie les erreurs et synchronise les appareils avec le système. Le résultat du test de transmission de la couche 2 est un ratio de perte de données exprimé en pourcentage total des trames transmises correctement ou le nombre de trames manquantes.

Les techniciens qui souhaitent tester les Wan (réseaux étendus) pour mesurer la bande passante en différents endroits sur Internet, doivent choisir un testeur de transmission de données Couche 3. Ce dernier pourra générer des paquets complets avec des adresses IP. La couche 3 est une couche réseau qui fournit un transfert de données entre des nodules sur différents réseaux. Cette couche 3 englobe les trames de la couche 2 à l’intérieur d’un paquet de données, elle ajoute la source et l’adresse IP de destination à chaque paquet de données et attribue une adresse IP unique à chaque nodule sur ­son propre réseau.
 
Quand choisir un qualificateur
Ce type de testeur est certainement celui qui fait le plus douter les techniciens lorsqu’ils doivent choisir un équipement. En effet, ils peuvent se tromper en choisissant un qualificateur en pensant qu’il pourra tester la couche 2 du réseau. Le qualificateur ne génère pas de trames Ethernet avec une adresse MAC pouvant être lue par des appareils réseau actifs. Par conséquent, le qualificateur est en fait considéré comme un testeur de couche 1.

Et même si « qualifier » un câble peut sembler impressionnant, ce type de testeur ne peut pas être utilisé pour prouver la performance comme le ferait un certificateur. Ce testeur doit être choisi uniquement par ceux qui cherchent à lancer des simulations pour tester si le câble peut transmettre des données correctement d’un point à un autre. Néanmoins, de nombreux testeurs de transmission de la couche 2 intègrent cette fonctionnalité, ce qui peut représenter une meilleure utilisation de votre budget équipement.