laboratoire de Yokogawa basé à Amersfoort aux Pays-Bas

Le laboratoire d’étalonnage européen Yokogawa accrédité ISO 17025

Yokogawa annonce que son laboratoire basé au siège européen de l’entreprise à Amersfoort aux Pays-Bas a obtenu l’accréditation ISO 17025 pour les mesures de puissance jusqu’à 100 kHz. Selon le constructeur japonais, il s’agit du premier laboratoire non gouvernemental au monde à proposer un étalonnage de puissance jusqu’à un tel niveau de fréquences.


Le laboratoire d’étalonnage européen de Yokogawa basé aux Pays-Bas est devenu selon le constructeur japonais le premier établissement non gouvernemental au monde à recevoir l’accréditation ISO 17025 pour les mesures de puissance jusqu’à 100 kHz. Ceci vient élargir sa capacité établie d’étalonnage de haute précision à 50 Hz, notamment à de très faibles facteurs de puissance (jusqu’à 0,00001) et des courants élevés.

L’ISO/CEI 17025:2005 établit les exigences générales de compétence pour effectuer des essais et/ou des étalonnages, y compris l’échantillonnage. Elle couvre les essais et les étalonnages effectués au moyen de méthodes normalisées, de méthodes non normalisées et de méthodes élaborées par les laboratoires.

Selon Yokogawa, il existe une demande accrue de réduction du facteur d’incertitude dans les mesures de puissance, notamment avec l’intérêt croissant sur les marchés des énergies renouvelables et le besoin d’optimiser l’efficacité énergétique tout en se conformant aux normes internationales en matière de qualité énergétique, en particulier à des facteurs de puissance faibles. De plus, les convertisseurs utilisés dans les systèmes d’énergie renouvelable passent à des débits supérieurs : un scénario qui introduit des harmoniques à des fréquences plus élevées.

Une forte demande de mesures de puissance haute fréquence est constatée sur des appareils tels que des alimentations à découpage, des ballasts d’éclairage électroniques, des alterno démarreurs dans les commandes moteur et des variateurs dans les applications de traction. Par conséquent, l’étalonnage de la puissance à 50 Hz ne s’avère plus suffisant, et l’étalonnage de la puissance accrédité jusqu’à 100 kHz est indispensable pour répondre aux besoins de ces marchés.

Selon Yokogawa, les wattmètres doivent être étalonnés en fonction des fréquences de leur application spécifique et pas seulement à 50 Hz. L’étalonnage à 50 Hz ne prédit pas de leur performance à plus haute fréquence.

La fréquence n’est que l’un des facteurs pris en compte par Yokogawa dans l’étalonnage des wattmètres. Alors qu’il suffisait autrefois tout au plus de répertorier les mesures de tension et de courant dans la fiche de données techniques du wattmètre, l’environnement de puissance d’aujourd’hui doit tenir compte de variables telles que le déphasage, le facteur de puissance et les effets de déformation des signaux.

En plus de ses systèmes d’étalonnage de wattmètres de haute précision et à large bande, le laboratoire d’étalonnage possède des systèmes conçus pour l’étalonnage des oscilloscopes, des enregistreurs et des instruments optiques.