analyseur d'interférences et de direction IDA 2 de Narda

L’analyseur d’interférences et de direction IDA 2 de Narda se dote de nouvelles capacités de détection

Les analyseurs portables d’interférences et de direction de Narda Safety Test Solutions délivrent des spectrogrammes avec une résolution temporelle de 1 µs et autorisent désormais un mode d’analyse des structures de signaux réservé jusqu’ici, selon le constructeur, aux instruments de laboratoires haut de gamme.


Comme le spectre des fréquences utilisable est limité, les techniques de transmission modernes utilisent de plus en plus la méthode de saut de fréquence (Frequency Hopping Spread Spectrum FHSS). En changeant constamment la fréquence, plusieurs appareils peuvent toujours trouver des fréquences ou des canaux inoccupés. WLAN et Bluetooth ainsi que la télécommande de drones sont des applications typiques dans la bande de fréquences ISM. Certains modes d’exploitation GSM utilisent aussi la technique de saut de fréquence.

Des émetteurs illicites tirent également profit de cette méthode de saut qui leur permet de rester quasiment indétectables. De telles interférences involontaires peuvent aussi survenir avec des émetteurs légaux. Si plusieurs émetteurs de téléphonie mobile se partagent par exemple un émetteur, l’effet redresseur de quelques rivets rouillés sur le mât suffit pour générer des interférences intra-bande difficiles à distinguer des signaux utiles.

Le nouveau mode de présentation High Resolution Spectrogram du IDA 2 permet d’identifier la nature des signaux, en quelque sorte leur empreinte digitale. L’appareil enregistre le spectre ligne par ligne et utilise des couleurs différentes pour afficher l’intensité du signal. De cette manière, les interactions spectrales et temporelles sont visualisables simultanément.

Avec une résolution temporelle maximale de 1 µs, il est par exemple possible de représenter des structures de trame LTE tout en faisant apparaître immédiatement les signaux dissemblables sous-jacents en raison de leur comportement fréquentiel et temporel non-conforme. Dans des gammes de fréquences à usage multiple comme les bandes ISM, les signatures temporelles et fréquentielles permettent de tirer des conclusions sur la nature de la source et d’identifier des interférences réciproques. Le mode de représentation Magnitude qui affiche les caractéristiques du niveau par rapport au temps est utile pour identifier les signaux à l’aide de leurs structures temporelles, déclencher des seuils et finalement pour localiser leurs sources.

Les modes de représentation High Resolution Spectrogram et Magnitude sont basés sur le mode d’analyse I/Q Analyzer. Ici, l’IDA 2 travaille avec la bande de base « zero span », c’est à dire qu’il est activé sur une fréquence fixe ou un canal particulier ou un canal fixe qu’il collecte de manière sélective et dont il enregistre les données numérisées. Une particularité de l’appareil consiste à pouvoir être réglé sur des bandes passantes de canal (CBW) de 32 MHz maximum.

Pour le High Resolution Spectrogram, l‘IDA 2 analyse les données à l’aide d’un FFT dont l’utilisateur peut sélectionner et, ultérieurement, également modifier les paramètres. Un exemple : pour une largeur de bande du canal (CBW) de 32 MHz, le FFT fournit une largeur de bande de 22 MHz. Pour 256 valeurs FFT, l’IDA 2 calcule un spectre avec une largeur de bande de résolution (RBW) approximative de 240 kHz. En sélectionnant un chevauchement de fenêtre de 87,5 %, on obtient des spectres dont la résolution temporelle s’élève à 1 µs. En d’autres termes, cela correspondrait à un million de spectres par seconde. C’est la raison pour laquelle les analyseurs habituels compressent les données des résolutions inférieures à environ 20 ms.

L’IDA 2 est selon le constructeur premier appareil portable qui conserve en arrière-plan les données non compressées et peut effectuer un Zoom sur les détails jusqu’à la résolution d’origine. Chaque rangée de pixels correspond exactement à un spectre. La couleur correspond au niveau respectif. Le marqueur peut être utilisé pour afficher de manière conventionnelle chaque spectre individuel comme niveau en fonction de la fréquence.

L’analyseur d’interférences et de direction (Interference and Direction Analyzer) IDA 2 a été développé afin d’identifier et de localiser les sources de signaux électromagnétiques. Son champ d’application intègre les secteurs de la communication et de la sécurité. En matière de communication, la mission consiste à détecter et à éliminer des sources internes ou externes d’interférences. Dans le secteur de la sécurité, les analyseurs servent à détecter des sources inconnues et d’en identifier les dangers potentiels. Ici, l’analyseur IDA 2 peut déterminer de façon autonome la direction de la source sur la base d’un scan horizontal et afficher l’angle de gisement dans un diagramme polaire.

L’IDA 2 calcule et affiche automatiquement la position de la source d’interférences à partir de plusieurs résultats de gisements. Des cartes électroniques disponibles en accès libre ainsi que de propres cartes peuvent être chargées en option dans l’appareil de sorte à visualiser avec une précision parfaite par exemple, à l’échelle d’une rue, de manière comparable à un système GPS. La position d’une source d’interférence est localisée à l’aide d’un récepteur GPS intégré à l’appareil de mesure et de la boussole électronique dans la poignée de l’antenne, déterminant la direction, l’élévation et la polarisation.

Diverses antennes optimisées pour différentes plages de fréquences sont disponibles ; elles peuvent être connectées horizontalement ou verticalement à une poignée ergonomique. L’IDA 2 identifie automatiquement l’antenne connectée actuellement et utilise les données de correction enregistrées dans l‘appareil. Un adaptateur optionnel permet de brancher en toute simplicité des antennes d’autres fabricants.

Conçu comme un instrument portable pour utilisation sur le terrain, l’appareil de base avec batterie pèse moins de trois kilos, la poignée et l’antenne moins d’un kilo. Une batterie tampon interne permet d’échanger la batterie rechargeable sans que le fonctionnement de l’appareil ne soit interrompu.