Test de fibre optique avec le module OTDR de Fluke Networks.

Comment Fluke Networks s’est fait une place sur le marché des testeurs de réseaux



  • Fluke Networks a lancé son premier testeur de réseau en décembre 1992 et fête aujourd’hui ses 30 ans. Robert Luijten, vétéran du secteur et responsable du marketing de terrain chez Fluke EMEA, se penche sur les étapes clés de la création de réseaux et des test à réaliser. Robert Luijten, qui a rejoint l’équipe en 1997, est l’un des plus anciens employés de Fluke Networks en Europe.

 
Le 22 mai 1992, les dirigeants de Fluke ont confié à une petite équipe interne la mission d’identifier un nouveau débouché commercial. L’équipe s’est vu allouer 100 jours et un budget de 100 000 dollars, ainsi que l’autorisation de faire appel à toute personne de l’entreprise susceptible de l’aider dans ses efforts. Une équipe d’une douzaine de personnes s’attèle à cette mission pour trouver un moyen de pénétrer le marché mondial des communications.

Au départ, le marché de la communication sans-fil présentait un intérêt particulier. Alors que ce marché bourgeonnant n’en était qu’à ses débuts, l’équipe a imaginé un testeur pour les dispositifs de technologie mobile. Cependant, grâce à l’expérience de l’équipe en matière de technologie et de test et mesure, l’équipe a vite compris que l’avenir du secteur des tests et mesures serait axé sur les réseaux, et plus particulièrement sur les réseaux locaux.

Avec l’objectif de rester fidèle à ce que les professionnels attendaient de Fluke, c’est-à-dire des testeurs robustes et portables, dotés de capacités de mesure avancées, l’équipe a lancé le premier testeur de câbles Fluke Networks en décembre 1992 : le Fluke 610. Cet instrument disposait de capacités basiques de test de câbles. En l’espace de quelques années, Fluke Networks a lancé le DSP-100 CableAnalyzer, le premier testeur de câble LAN numérique, capable de certifier la conformité aux normes industrielles, avec lequel il est devenu possible de générer des rapports d’autotest, ainsi que de trier et d’effectuer des recherches selon plusieurs critères, tels que l’ID du câble, le site et les résultats Pass/Fail (réussite/échec).
Le DSP-100 CableAnalyzer a permis d’obtenir de nouvelles garanties quant à la précision des installations et à leur bon dimensionnement pour les systèmes. Fluke Networks a lancé au cours de ses 30 ans d’existence plus de 22 types différents de testeurs portatifs, de générateurs de tonalité et de sondes numériques, d’appareils de dépannage… L’entreprise détient actuellement 36 brevets relatifs au test de câbles aux États-Unis.

Pouvez-vous nous dire comment c’était de travailler chez Fluke Networks à ses débuts ?

« À l’époque, Fluke, qui était bien connu pour ses instruments de test et de mesure électriques, était un pionnier du secteur du test de câbles, un nouveau domaine pour la société. Le premier testeur de câbles, le Fluke 610, a été conçu pour les réseaux locaux et lancé en 1992, à une époque où les infrastructures de câblage étaient en forte croissance. Au fur et à mesure de l’expansion du marché, de nouvelles normes réglementaires ont été introduites et les exigences vis-à-vis des testeurs ont évolué. Fluke Networks a continué d’innover et a lancé le développement qui a conduit à la création du premier testeur de câbles numérique, le DSP-100 CableAnalyzer, lancé en 1995.

Mon rôle dans l’entreprise consistait à donner plus d’envergure à cette start-up à croissance rapide, et à négocier de nouveaux accords de distribution, au-delà de la base clients établie de Fluke pour ses instruments de test et mesure. Il s’agissait d’un environnement de travail très entrepreneurial. La demande en infrastructures de câblage et les capacités de test allant de pair pour l’installation et la maintenance augmentaient à un rythme rapide. À l’époque, les taux de croissance étaient de l’ordre de 30 à 50 % par an. »

Quels sont les moments les plus mémorables que vous avez connus chez Fluke Networks ?

« Il y a eu de nombreux moments mémorables. Lorsque j’ai commencé à travailler pour l’entreprise, l’une des grandes préoccupations du secteur était que le bogue de l’an 2000 ne cause pas de problèmes majeurs. Ce fut un soulagement de découvrir que ces inquiétudes n’étaient pas fondées. L’année suivante, Fluke Networks a acheté une société appelée Microtest. C’était une décision stratégique qui s’est avérée judicieuse, puisque cela a permis à Fluke Networks de devenir le leader du marché des tests de câbles de réseau. Outre l’arrivée d’un certain nombre de nouveaux distributeurs déjà établis, le mariage des deux sociétés a permis d’accélérer le développement des produits, ce qui a conduit en mai 2004 au lancement du DTX CableAnalyzer, un testeur de terrain de catégorie 6A.

Le DTX CableAnalyzer combinait « le meilleur de deux mondes » puisqu’il réunissait les capacités d’ingénierie de Fluke et de Microtest. Le DTX nouvellement lancé offrait une bande passante de 900 MHz, alors que les produits concurrents étaient à l’époque limités à 350 MHz. C’était un tel bond en avant en termes de vitesse et de précision que Fluke Networks est vraiment devenu le nom incontournable pour des tests de câbles fiables. Le DTX a été la référence pendant de nombreuses années, et nos concurrents ont eu beaucoup de mal à le rattraper. Il s’agissait d’un produit tellement performant qu’il a fallu attendre près de dix ans avant que la grande percée suivante de Fluke Networks n’arrive, sous la forme du système de certification de câblage Versiv™. Ce produit a été lancé en juin 2013 et a permis aux utilisateurs de valider plus rapidement des systèmes pour tous les travaux de certification de liaisons en cuivre et en fibre. »

Comment le marché des réseaux a-t-il évolué au cours des 30 dernières années ?

« Le câblage en fibre optique est de plus en plus utilisé. Il est au cœur des réseaux de données actuels, compte tenu de la forte croissance de la demande en bande passante. Avec l’accélération des installations de réseaux, les besoins en tests et en certification de fibres optiques s’est également accru à un rythme soutenu. Les tests de certification des fibres selon les normes TIA/EIA ou ISO/CEI, lors de l’installation ou de la mise à niveau des réseaux de fibres, sont le meilleur moyen de prévenir les problèmes.

Cependant, l’une des plus grandes évolutions dans le domaine du test concerne les personnes qui effectuent les tests. Au début, les entreprises d’installation de câblage étaient peu nombreuses. Elles étaient souvent dirigées par des « initités » des communications, hautement qualifiés et facturant cher leurs services. Installer un réseau était très coûteux. Quand davantage d’entreprises se sont mises à offrir des services d’installation et de test, le marché est devenu plus compétitif et il s’est avéré plus difficile de faire des profits dans le secteur. Les entreprises ont globalement réduit leur nombre d’employés fixes pour faire appel à des travailleurs temporaires lorsqu’elles remportaient des appels d’offres. Cette évolution du personnel, au fur et à mesure de la maturation du marché, a entraîné un changement dans le développement produit des testeurs de câbles. Ces testeurs doivent désormais être extrêmement faciles à utiliser, pour que les techniciens moins qualifiés puissent obtenir les résultats requis. »

Comment voyez-vous l’évolution du marché des réseaux ?

« Fluke a reconnu le besoin d’outils simplifiant les tests de câbles avec le système de certification de câblage Versiv™. L’un des leaders du marché de l’infrastructure de câblage au Royaume-Uni a mis à niveau sa flotte d’appareils et à adopté Versiv à la place du DTX. Il a rapporté d’énormes gains de productivité chez ses équipes d’installation et de maintenance. Roger Stevenson, directeur de la maintenance chez Redstone à l’époque, a déclaré : « L’une des meilleures fonctionnalités du produit est ProjX™, qui permet aux équipes d’installation d’infrastructure de gérer très facilement les listes de tests, et nous permet par ailleurs de montrer à nos clients que nous sommes capables d’investir dans les meilleurs outils pour mettre en œuvre leur réseau. »

Ces dernières années, Versiv s’est enrichi d’une capacité de mesure Cat 8, d’un réflectomètre optique (OTDR) à dynamique élevée (HDR), et d’une caméra d’inspection des fibres MPO. Aujourd’hui, le développement de produits pour le test de câbles consiste davantage à simplifier l’utilisation sur le terrain en facilitant le traitement des données et en proposant des services de gestion d’actifs et des services de clouding. »

Qu’est-ce que cela représente de travailler dans la même entreprise pendant 25 ans ?

« Honnêtement, ça a été très amusant ! Au début, Fluke Networks ressemblait beaucoup à une start-up. Il y avait beaucoup d’énergie, beaucoup de passion et d’esprit d’équipe dans toute l’organisation. Nous avons tous travaillé très dur, et nous avons construit des relations incroyablement fortes dans l’industrie. Nos clients déroulent le tapis rouge pour avoir l’opportunité de travailler avec Fluke Networks étant donné la confiance que nous avons établie dans la marque. Je suis fier de représenter une telle entreprise. »