James Truchard CEO National Instruments European Microwave Week Paris 2015

National Instruments dévoile l’édition 2017 de son rapport sur le test automatique





Chaque année National Instruments passe en revue les principales tendances et évolutions technologiques du test et à la mesure dans les domaines notamment du test automatique et de l’instrumentation reconfigurable. Pour l’édition 2017 du rapport, c’est James Truchard (photo), cofondateur de NI en 1976 qui a quitté ses fonctions de CEO en début d’année, qui fait le point sur les avancées du test et de la mesure ces quarante dernières années.

Le rapport d’étude 2017 sur le test automatique de National Instruments identifie et développe cinq thématiques :

  • Instrumentation reconfigurable
    S’adapter à de nouvelles spécifications d’essais, intégrer un instrument de remplacement le temps d’un étalonnage ou d’une réparation… Il existe d’innombrables raisons pour reconfigurer un système de test.
  • Optimiser les départements de test
    Transformer un département de test en ressource stratégique implique de s’engager dans une démarche à long terme qui comprend le développement de plates-formes d’essais standard et la mise en place d’infrastructures de données afin d’améliorer la prise de décision.
  • Les écosystèmes logiciels
    Le logiciel a le potentiel de transformer les capacités des systèmes de test automatiques et de devenir un véritable catalyseur de productivité et de collaboration.
  • Des systèmes de test « maniables »
    Alors que les performances des systèmes de test restent soumises à la loi de Moore, les nouvelles technologies de gestion et de communication permettent aux responsables d’essais d’optimiser leurs équipements tout en diminuant le coût des tests.
  • L’innovation comme ligne de conduite
    La règlementation de sécurité et les capacités croissantes du logiciel donnent à la simulation hardware-in-the-loop un rôle de plus en plus crucial dans le secteur de la construction automobile.