Détecteur de chocs ChronoMEMS de SilMach

SilMach propose un détecteur de chocs miniature autonome en énergie

  • L’entreprise bizontine SilMach annonce le développement du détecteur de choc miniature ChronoMEMS qui sera industrialisé dès 2024.
  • Cet détecteur de la dimension d’une carte SIM peut s’intégrer dans n’importe quel objet.
  • Ce capteur micromécanique MEMS hybride, compte et mémorise des évènements mécaniques tels que des déformations, des vibrations, des chocs, des accélérations …
  • Fonctionnant sans électronique et sans source d’énergie, il présente une autonomie de plusieurs dizaines d’années.

 
Le détecteur de choc ChronoMEMS est de la taille et du poids d’une puce de carte bancaire. Autonome en énergie, il peut être installé sur un dispositif mobile, comme un casque, un masque de protection, un PC ou un équipement de plus grande envergure tel qu’un avion, un navire, un véhicule, un pont, une canalisation, un bâtiment, etc.

Ce détecteur de déformations fournit des informations relatives à l’état de la structure sur lequel il est installé. Il peut ainsi être employé pour des application se surveillance de structure de type SHM (Structural Health Monitoring) dont l’exploitation des données permet d’améliorer la sûreté d’emploi. La connaissance précise et individualisée des évènements vécus par la structure ainsi surveillée donne accès à son potentiel de durée de vie résiduelle et autorise ainsi un diagnostic en termes de sûreté de fonctionnement.

L’information contenue dans la mémoire mécanique du ChronoMEMS est inviolable. À moins de détruire le compteur, celle-ci n’est pas altérable ni modifiable. Le détecteur constitue donc un témoin infaillible du vécu physique de la structure monitorée. Grâce à son système de lecture simple, aucune erreur d’interprétation n’est possible. Chaque objet est capable de donner son état qui s’affiche via un indicateur visuel. Le détecteur permet donc de prendre des décisions opérationnelles immédiates, sur site, dans un contexte de gestion de flotte d’équipements.

Ce détecteur est opérationnel sous l’eau et dans l’espace et est insensible aux conditions environnantes : pression, température, champs électromagnétiques, radioactivité etc.

Grâce à cet détecteur, qui coûte quelques euros pour un modèle standard, des équipements à haute valeur ajoutée ou critique du point de vue de la sécurité, comme des équipements de protection tels que des casques de moto, seront capables de témoigner de leur usure et de leur intégrité, tout comme des infrastructures et des équipements tels que des ponts, avions, bateaux, etc.