Solution Wireless Tool Box de Microlease

Achat ou location : comment optimiser les coûts de son parc d’instruments ?

  • Au fur et à mesure que les exigences du marché et les normes d’essai évoluent, la demande en matière de test et de vérification de composants, appareils et systèmes électroniques et électriques s’accroît.
  • Pour réduire les coûts d’investissement et de maintenance, les industriels ont recours à diverses techniques d’approvisionnement visant à atteindre les objectifs des tests au prix le plus bas.
  • Les équipes de R&D ont en général besoin d’instruments de test et de mesure de hautes performance alors que les responsables de programmes et les équipes financières recherchent pour leur part les solutions les plus rentables.
  • Mais l’objectif ultime pour une entreprise est d’assurer le meilleur retour sur investissement concernant les solutions de test et de validation.
  • Quand recourir à location d’instruments plutôt qu’à leur achat ? Quels sont les bénéfices des systèmes de gestion et de d’optimisation des actifs ?
  • Microlease, spécialiste de la location d’instrumentation de test et de mesure, répond à ces interrogations.

 

Stratégies d’acquisition

Les stratégies d’acquisition obsolètes, qui comportent des dépenses non prévues, font partie des blocages qui empêche de réaliser ce meilleur retour sur investissement. De nombreuses entreprises continuent d’appliquer la stratégie limitée qui consiste à systématiquement acquérir le matériel de test. En conséquence, ces entreprises engagent des dépenses supplémentaires dues par exemple aux taxes, aux temps d’arrêt des équipements, à la gestion et au stockage des actifs, aux coûts entraînés par un suivi inefficace, à la sous-utilisation des équipements ainsi qu’aux coûts de financement, de maintenance et d’étalonnage. Des études de Frost & Sullivan montrent que des équipements de test sont achetés chaque année pour répondre à des besoins existants sans considération pour les besoins futurs. En conséquence, un grand nombre de ces équipements deviennent rapidement obsolètes.

Lorsque les besoins en matière de test sont continus, l’achat pur et simple ou la location à long terme peuvent être la bonne solution. Cependant, lorsque le besoin en matière d’équipements est périodique, la location peut représenter des économies importantes. La location donne en effet à une entreprise la possibilité de renvoyer, d’échanger ou de mettre à niveau un équipement sans encourir de frais d’entretien, d’étalonnage ou d’autres frais de propriété. De nombreuses entreprises, y compris les grands fabricants de semi-conducteurs et de dispositifs, ont recours à la location en vue de s’adapter aux variations dans les projets et de répondre aux besoins urgents sur le court terme en matière de test. Une méthode pour réduire les coûts d’exploitation consiste à équilibrer les coûts en équipements et le besoin de flexibilité avec des solutions d’approvisionnement personnalisées. Les directeurs de la R&D et les ingénieurs en charge des tests au sein des grandes entreprises utilisent une combinaison de stratégies d’approvisionnement au cas par cas en vue de maîtriser les risques.

Déterminer la combinaison la plus rentable entre équipements définitivement acquis, équipements d’occasion certifiés, équipements loués et équipements en leasing nécessite de l’expertise.

Coût réel des acquisitions

Pour comprendre le coût réel du matériel de test, il est nécessaire de prendre en compte l’ensemble des coûts. Selon l’expérience de Microlease, poser les bonnes questions et prendre des décisions éclairées sur les produits et le financement peut être tout aussi important que d’acheter le bon équipement sur la base des spécifications techniques.

Premièrement, une entreprise doit estimer combien de temps et à quelle fréquence l’équipement de test sera utilisé pour un projet spécifique ou un usage général. Se poser la question de savoir si l’équipement concerné sera à nouveau utilisé au-delà du projet actuel doit faire partie de ces considérations. Le fait que les besoins en matière de test peuvent changer en raison des évolutions du marché doit également être pris en compte.

En second lieu, la maturité des équipements – c’est-à-dire s’ils sont établis depuis longtemps ou relativement nouveaux – est un facteur à prendre en compte. Si l’équipement concerné est bien établi, alors l’entreprise devra s’interroger sur les risques d’obsolescence et la fréquence de la nécessité de mises à jour.

Troisièmement, les priorités financières, telles que la limitation du capital, l’importance des flux de trésorerie, le coût des emprunts et le taux de rendement interne, doivent être prises en compte dans la décision d’achat.

Optimisation des actifs

Une entreprise doit disposer d’un système efficace pour suivre, étalonner et entretenir les équipements achetés afin d’en garantir une utilisation efficace et responsable dans le futur. S’il n’existe pas de système de gestion des actifs ou si le système ne bénéficie pas du personnel approprié pour le superviser, l’acquisition des équipements peut entraîner d’autres problèmes à l’avenir. De plus, si divers équipements sont utilisés sur différents sites, alors se pose la question de savoir qui gère la logistique et quels sont les interlocuteurs. Enfin, il doit exister une stratégie de sortie en ce qui concerne les équipements en fin de vie ou qui ne sont plus nécessaires pour permettre à l’entreprise de libérer des liquidités pour de nouveaux investissements. Le suivi des actifs constitue cependant un problème pour de nombreuses entreprises. Les informations relatives aux actifs sont souvent stockées dans divers tableurs inexacts, incomplets ou inadaptés. L’absence de données fiables conduit souvent à la réévaluation ou au réétalonnage des équipements, ce qui augmente les dépenses et retarde les projets.

Lors de nos interactions avec les clients, dans tous les secteurs d’activité, il a été constaté que les entreprises ont tendance à pâtir de problèmes d’inefficacité tels que l’absence de système centralisé de suivi de la maintenance, de l’étalonnage ou des réparations ou de la possession de matériel vieillissant, ce qui entraîne une indisponibilité fréquente de ce matériel, un retard dans les projets et une sous-utilisation en raison d’une obsolescence grave.

Pris dans leur ensemble, ces problèmes aboutissent à des coûts réels qui comprennent dépenses superflues, achats redondants, coûts élevés dans les tests et retards dans les projets. En conséquence, le cercle vicieux de la mauvaise utilisation des actifs, de la faible productivité des employés et de l’efficacité opérationnelle réduite perdure. Microlease offre une alternative aux entreprises. Ses solutions d’optimisation des actifs permettent aux équipes d’ingénierie et de R&D de suivre et de gérer les actifs de test et d’allouer les budgets aux projets. Elles permettent également à ses clients de garder à jour et de suivre l’historique des réparations et des étalonnages, les certificats d’étalonnage et les coûts des tests, ainsi que les dates d’expiration des baux de location et de leasing. Ainsi, les responsables R&D et les ingénieurs en charge des tests peuvent choisir la meilleure combinaison d’équipements et de méthodes d’approvisionnement.
 

  • A propos de Microlease
    Fondée il y a 40 ans, Microlease s’est fixé comme mission d’aider les entreprises à comprendre les taux d’utilisation des équipements et à identifier les moyens d’optimiser cette utilisation, à réduire les coûts des actifs et des tests, à céder les actifs de test pour générer du capital et à tirer profit des services de location. Son ambition et de permettre aux entreprise d’éviter les coûts élevés des acquisitions tout en réduisant ou en éliminant les achats redondants.

 

Ban_AR